Actualités & Publications

Communiqué - 31/05/2017

Vigeo Eiris désigne les 15 «Top Performers RSE 2017» au Maroc

Attijariwafa Bank, BMCE Bank, BMCI, Centrale Danone, Cosumar, Itissalat Al-Maghrib (Maroc Telecom), LafargeHolcim Maroc, Lesieur Cristal, Lydec, Managem, OCP Group, Oulmes, SMI, Taqa Morocco et Wafa Assurance

Pour la quatrième fois depuis 2012, Vigeo Eiris, l’agence internationale leader du rating des performances et des risques de responsabilité sociale, décerne ses Trophées «Top Performers RSE» aux entreprises listées à la bourse de Casablanca ou émettrices de titres obligataires qui ont recueilli les scores les plus élevés sur des facteurs précis de responsabilité sociale notés par l’agence.

Cette année, ce sont 15 entreprises (contre 10 en 2015) parmi les 43 premières capitalisations qui reçoivent cette distinction, honorifique et gracieuse, destinée à mettre en exergue les meilleurs niveaux d’intégration des principes et des objectifs de responsabilité sociale dans les stratégies et les comportements managériaux des entreprises qui font publiquement appel à l’épargne sur des marchés réglementés. Il est à signaler que, au niveau international, les investisseurs et les gérants de capitaux sont de plus en plus attentifs aux facteurs de risques de responsabilité sociale avec des méthodes de sélection (et d’exclusion) qui s’appuient sur les notations et les niveaux d’assurance formulés par l’agence à propos des facteurs dits ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance).

Les entreprises concernées ont été évaluées en conformité avec la méthodologie de Vigeo Eiris (voir encadré) au regard d’un référentiel de 38 critères et de plus de 330 indicateurs, portant sur les six domaines suivants : le respect des droits de l’homme, la valorisation du capital humain, la protection de l’environnement, l’éthique des affaires, l’efficacité et l’indépendance de la gouvernance et leur engagement en faveur du développement de leurs territoires d’activité.

Les thèmes sur lesquels les entreprises listées opérant au Maroc recueillent leurs meilleures performances sont :
• « Définition de la stratégie environnementale », avec des scores pour trois entreprises supérieurs à 90 sur 100, en ligne avec les meilleurs niveaux observés à l’international
• « Prévention des risques de pollutions (sols, accidents) » avec un score de 81/100 pour deux entreprises leaders sur ce thème
• « Promotion du dialogue social » avec un score de 82 sur 100 pour l’entreprise la plus avancée sur le sujet
• « Gestion socialement responsable des plans de restructuration et de réorganisation » avec un score de 81/100 pour l’entreprise la plus avancée
• « Contribution active au développement économique et social du territoire d’activité », « Contributions à des causes d’intérêt général » et « Respect des droits des actionnaires et protection des droits des actionnaires minoritaires », avec un score de 80/100 pour les entreprises qui se distinguent sur ces trois critères.

Neuf de ces quinze entreprises faisaient partie des Top Performers 2015 (BMCE Bank, BMCI, Cosumar, Ittissalat Al Maghrib (Maroc Telecom), Lafarge-Holcim Maroc, Lydec, Managem, OCP et SMI), quatre sont nouvelles dans ce palmarès (Attijariwafa Bank, Oulmes, Taqa Morocco et Wafa Assurance), et deux y sont réintégrées (Centrale Danone et Lesieur Cristal).
Il est à relever que le score moyen de la cote marocaine a continué de progresser passant à 24/100 en 2016 contre 22,7/100 en 2015, 21/100 en 2013 et 16,15/100 en 2011. Certains sujets, alors que les marchés et les autres parties prenantes leur accordent une importance accrue, demeurent insuffisamment pris en compte par les entreprises opérant au Maroc. Parmi eux, les questions d’égalité entre les femmes et les hommes, les libertés syndicales et la négociation collective, la prévention de la corruption, la qualité des systèmes de formation et des dispositifs annuels d’évaluation des collaborateurs, la médecine du travail, la formalisation des stratégies environnementales ou la réduction des consommations d’eau et des émissions polluantes ou à effet de serre, la gestion et le recyclage des déchets, l’intégration de critères de conformité sociale dans l’homologation et la sélection des fournisseurs. Le concept de responsabilité sociale a ici besoin d’évoluer d’une vision compassionnelle, le plus souvent concentrée sur des contributions volontaires à des causes d’intérêt général, vers une approche en termes de reddition sur la matérialité des risques et sur les engagements et les moyens pris pour les maîtriser et renforcer les capacités de création de valeur. Vigeo Eiris considère qu’il y aurait aussi avantage pour les entreprises qui opèrent au Maroc à progresser en matière de gouvernance, notamment en matière d’indépendance et de diversité des compétences de leurs Conseils d’administration et de renforcement de leurs dispositifs d’audit et de contrôle interne, avec intégration des risques de responsabilité sociale au périmètre des comités d’audit des CA. En matière de gouvernance, les scores des entreprise cotées marocaines sont en effet significativement inférieurs à celui, lui-même déjà faible, de leurs homologues des pays émergents (14,5/100 contre 29,5/100).

Palmarès des Top Performers RSE 2017 (ordre alphabétique)

Attijariwafa Bank
pour ses performances sur les critères Information clients et Non-discrimination

BMCE Bank
pour ses performances sur les critères Information clients / Respect des droits humains fondamentaux et prévention des atteintes à ces droits / Non-discrimination / Définition de la stratégie environnementale / Offre de produits et de services verts / Maîtrise des consommations d’énergie et réduction des émissions polluantes / Contributions de l’entreprise à des causes d’intérêt général / Promotion des choix individuels de carrière et de l’employabilité

BMCI
pour ses performances sur les critères Information clients / Orientation responsable des contrats / Respect des droits humains fondamentaux et prévention des atteintes à ces droits / Non-discrimination / Offre de produits et de services verts / Prise en compte de l’impact sociétal des produits / services développés par l’entreprise / Contributions de l’entreprise à des causes d’intérêt général / Equilibre des pouvoirs et efficacité du CA / Audit et mécanismes de contrôle / Promotion des choix individuels de carrière et de l’employabilité

Centrale Danone
pour sa performance sur le critère Sécurité du produit

Cosumar
pour ses performances sur les critères Prise en compte des facteurs environnementaux dans la chaîne d’approvisionnement / Maîtrise des impacts sur l’eau / Maîtrise des consommations d’énergie et réduction des émissions polluantes

Itissalat Al-Maghrib
pour ses performances sur les critères Orientation responsable des contrats / Prévention de la corruption / Respect des droits humains fondamentaux et prévention des atteintes à ces droits / Maîtrise des consommations d’énergie et réduction des émissions polluantes / Amélioration des conditions de santé-sécurité

LafargeHolcim Maroc
pour ses performances sur les critères Sécurité du produit / Prise en compte des facteurs sociaux dans la chaîne d’approvisionnement / Respect de la liberté syndicale et du droit de négociation collective / Promotion du dialogue social

Lesieur Cristal
pour sa performance sur le critère Sécurité du produit

Lydec
pour sa performance sur les critères Non-discrimination / Contributions de l’entreprise à des causes d’intérêt général / Amélioration des conditions de santé-sécurité

Managem
pour ses performances sur les critères Prise en compte des facteurs sociaux dans la chaîne d’approvisionnement / Prévention de la corruption / Respect de la liberté syndicale et du droit de négociation collective / Définition de la stratégie environnementale / Prise en compte des risques de pollutions (sols, accidents) / Prévention des risques d’atteinte à la biodiversité / Maîtrise des risques de pollutions locales / Engagement en faveur du développement économique et social du territoire d’activité / Respect des droits des actionnaires / Gestion responsables des restructurations / Promotion des choix individuels de carrière et de l’employabilité / Amélioration des conditions de santé-sécurité

OCP
pour ses performances sur les critères Prise en compte des risques de pollutions (sols, accidents) / Engagement en faveur du développement économique et social du territoire d’activité

Oulmes
pour sa performance sur le critère Coopération durable avec les fournisseurs

SMI
pour ses performances sur les critères Prise en compte des facteurs sociaux dans la chaîne d’approvisionnement / Respect de la liberté syndicale et du droit de négociation collective / Définition de la stratégie environnementale / Prise en compte des risques de pollutions (sols, accidents) / Prévention des risques d’atteinte à la biodiversité / Maîtrise des niveaux de pollutions locales / Engagement en faveur du développement économique et social du territoire d’activité / Respect des droits des actionnaires / Promotion du dialogue social / Gestion maîtrisée des restructurations

Taqa Morocco
pour ses performances sur les critères Prévention des risques de pollutions (sols, accidents) / Respect des droits des actionnaires / Promotion du dialogue social

Wafa Assurance
pour sa performance sur le critère Orientation responsable des contrats

* Les entreprises marocaines sont benchmarkées par rapport aux opérateurs des pays émergents de leur secteur soit plus de 900 valeurs au total.

En téléchargement :
icon-download-34x36 Communiqué de presse Top Performers RSE 2017
Thèmes : ESG, Maroc, Méthodologie